Les examens complémentaires

Les examens d'imagerie

La radiographie, le principe de base de la radiographie est l'utilisation des rayons X, qui, en traversant le corps, permettent de visualiser le squelette et les organes. Un examen radiographique ne demande pas de préparation particulière et n'a pas de contre-indication sauf sur la femme enceinte en début de grossesse.

La mammographie ou radiographie des seins utilise des rayons X. C’est la seule technique reconnue pour le dépistage du cancer du sein.

Le scanner, cet examen est aussi appelé tomodensitométrie, scanographie, CT-scan.
Le scanner utilise les rayons X, vous êtes allongé dans un lit qui passe au travers d'un anneau.
Cet appareil permet de faire des images en coupe du corps humain et de visualiser tous les éléments profonds de l’organisme difficilement accessibles aux radiographies ou aux ultrasons.

L' IRM (Imagerie par Résonance Magnétique) 
L'appareil permettant cet examen est un aimant très puissant dans lequel passent des ondes radio. La machine se compose d'un tunnel formé d'un aimant à l'intérieur duquel le lit d'examen va entrer ainsi que d'antennes adaptées à la région à explorer.
A votre arrivée, on vous posera, comme lors de la prise du rendez-vous, plusieurs questions ; le plus important est de signaler que vous n’avez ni pile cardiaque (pacemaker), ni valve cardiaque, ni élément contenant du fer près des yeux ou dans la tête.

L'échographie n’utilise pas les rayons X et repose sur l’emploi des ultrasons.
Une sonde envoie un faisceau d'ultrasons sur la zone du corps à observer. Les échos renvoyés par les organes, permettent la visualisation de ceux-ci sur l’écran de l’échographe. Un gel sera appliqué sur la peau pour permettre la transmission des ultrasons.

La scintigraphie 
La médecine nucléaire explore le fonctionnement des organes (scintigraphie et TEP/pet scan) et repose sur l’administration, puis la détection d’un traceur (agents radioactifs) à l’aide d’une caméra appelée gamma-caméra. Elle peut mettre en évidence des anomalies que d’autres examens ont du mal à visualiser.

La TEP ou Tomographie par Emission de Positons est un examen innovant d’imagerie médicale qui s’intéresse au fonctionnement et au métabolisme de votre organisme.
Comme pour les autres examens de médecine nucléaire, son principe repose sur l‘administration puis la détection d’un radiotraceur à l’aide d’un Tomographe à Emission de Positons.
L’examen a pour but de visualiser les organes ou lésions accumulant de manière trop excessive le radiotraceur.
La machine ressemble extérieurement à un scanner : vous passerez à travers un large anneau, mais vous ne serez jamais totalement enfermés.

L’ostéodensitométrie 
C’est un examen médical, aussi indolore qu’une radiographie standard, qui mesure la densité de l’os, c’est-à-dire son contenu minéral et permettant d’apprécier la solidité des os et d’estimer le risque de fracture qui permettra d’établir un diagnostic précoce d’ostéoporose. L’ostéoporose est définie comme la perte au-delà d’un certain seuil de la masse osseuse. Elle touche essentiellement les femmes et devient plus fréquente et sévère avec l’âge.

L'écho-endoscopie est une exploration qui combine une approche échographique et une approche endoscopique. Une sonde d'échographie est ainsi amenée à l'aide d'un endoscope à proximité de l'organe à étudier. Elle sert à rechercher ou à explorer certaines anomalies du tube digestif ou des organes de voisinage.

La coloscopie est une exploration visuelle, qui sert à mettre en évidence des anomalies du côlon. Elle est utile à votre médecin pour déterminer l'origine de vos symptômes ou pour dépister des lésions pré-cancéreuses.

La fibroscopie bronchique
Cet examen permet d'observer l'intérieur de la trachée et des bronches et de réaliser des prélèvements.
Un tube fin, cylindrique et souple, pourvu d'une source de lumière (le fibroscope) est introduit par une narine à l'intérieur de la trachée et des bronches.​