PPS, CR et PPAC

Le Programme Personnalisé de Soins (PPS) 

 

Dès le diagnostic de cancer effectué, le médecin référent prenant en charge le patient informe ce dernier de la présentation de son dossier en réunion de concertation pluridisciplinaire (une plaquette d'informations du Réseau ONCOMEL est à sa disposition).

Le médecin qui inscrit le patient sur une RCP du Réseau ONCOMEL, fait signer au patient un document intitulé « consentement du patient » (Loi du 4 mars 2002)

Lien PDF vers le document consentement du patient

Le dossier du patient est ensuite discuté puis validé en réunion de concertation pluridisciplinaire (RCP) : ces réunions rassemblent des spécialistes d'organe, des chirurgiens, des oncologues, des radiologues, des médecins nucléaires et des anatomopathologistes. 
La proposition de traitement est fonction de l'âge, de l'état de santé, du type de cancer et d'autres données médicales. 

Suite à cette réunion de concertation pluridisciplinaire, le médecin référent est chargé de remettre et d'expliquer le PPS au patient ainsi qu’aux différents intervenants dans la prise en charge du patient.Le programme personnalisé de soins a été impulsé pour la première fois dans la mesure 31 du Plan Cancer 2003-2007. Les modalités de sa mise en œuvre sont traduites dans la circulaire DHOS du 22 février 2005. Par la suite, il est devenu le support de base indispensable à la personnalisation du parcours de soins, inscrite dans la mesure phare n°18, du Plan Cancer 2009-2013. Aujourd’hui, le programme personnalisé de soins est inscrit dans le paysage français de la cancérologie et a besoin d’évoluer constamment aux besoins de la population, c’est un des objectifs de l’actuel plan cancer 2014-2019 (Objectif 2, action 2.20).

 

Qu’est-ce que le programme personnalisé de soins ?

Le PPS est un outil opérationnel proposé aux professionnels de santé pour organiser et planifier le parcours de soins des personnes ayant un ou plusieurs cancer(s). Il explicite les points de vue du patient et du médecin traitant sur la situation de la personne et identifie les objectifs partagés entre le médecin et la personne malade. Il correspond à un plan d’action pour la prise en charge prospective de cette personne.

Le « Programme Personnalisé de Soins » ou PPS formalise une proposition de soins. Il est le résultat de la présentation du dossier médical du patient par "le médecin référent " au cours d'une réunion de concertation pluridisciplinaire ou « RCP ».

Le « Programme Personnalisé de Soins » ou PPS est proposé et expliqué au patient par le médecin référent. Il contient les éléments nécessaires à la compréhension et à la visibilité du parcours de soins. Il est formalisé sous la forme d'un document papier. Il donne des indications sur les prochains rendez-vous et la nature du traitement qui va être engagé.

 

Le programme de soins n'est pas définitif et irrévocable, il peut être remanié en fonction de l'évolution de l'état de santé du patient.

La place du PPS dans le plan cancer 2014-2019

Objectif 2 : Garantir la qualité et la sécurité des prises en charge

Action 2.20 : Faire évoluer les programmes personnalisés de soins (PPS) et de l’aprèscancer (PPAC), intégrés à terme dans le DCC, vers des outils opérationnels de déclinaison de la prise en charge et d’interface villehôpital.

Faire évoluer les contenus du PPS et du PPAC pour qu’ils prennent mieux en compte l’ensemble des besoins des patients et en faire des supports opérationnels d’interface avec les professionnels de premier recours - Expérimenter un carnet de suivi partagé avec le patient.

Définir au niveau de chaque établissement autorisé en cancérologie une politique active de diffusion, par exemple via le DMP, des outils du parcours (PPS/PPAC) au patient et, avec son accord, aux professionnels impliqués dans son suivi à domicile (médecin traitant, réseaux territoriaux, HAD, infirmiers libéraux, pharmaciens).

Donner la possibilité à l’équipe de premier recours de contribuer à la constitution de ces documents (connaissance des traitements antérieurs et de l’environnement psychosocial).

Mettre en cohérence le PPS spécifique à la cancérologie et les travaux de la HAS sur les programmes personnalisés de soins et faire bénéficier le champ du cancer des financements expérimentaux consacrés à l’investissement des professionnels libéraux dans cette démarche.

Le réseau ONCOMEL & le Programme Personnalisé de Soins (PPS)

Le réseau ONCOMEL a mis en place son propre Programme Personnalisé de Soins pour les praticiens adhérents. Ils sont libre d’utiliser leur propre PPS ou à contrario, celui que le réseau met à leur disposition.

Le programme personnalisé de soins du réseau ONCOMEL comporte plusieurs volets permettant la mise en œuvre de la pluridisciplinarité :

  • Un volet expliquant ce qu’est le PPS, ainsi que son contexte.
  • Un volet avec quelques explications concernant les traitements mais également quelques conseils pour gérer les effets indésirables.
  • Un volet permettant d’inscrire les coordonnées du patient, et celles du médecin permettant d’assurer une traçabilité de remise au patient, ou à la personne de confiance.
  • Un volet social comportant les coordonnées de la personne ayant effectué le bilan social ainsi que celle de l'assistance sociale …
  • Un calendrier prévisionnel de soins et de suivi permettant d’inscrire sur 12 mois les différentes dates de chirurgie, radiothérapie, curiethérapie…

 

 

Le Programme Personnalisé de l’Après Cancer (PPAC)

 

Le programme personnalisé de l’après cancer a été élaboré pour la première fois par un groupe de travail incluant 35 équipes pilotes participant à l’expérimentation 2010-2011 du « Parcours personnalisé des patients pendant et après le cancer » portée par la DGOS (Direction Générale de l’Offre de Soins) et l’INCa.

Il a été testé durant l’été 2011, puis soumis à la concertation avec la Ligue nationale contre le cancer et validé par la DGOS. Aujourd’hui le plan cancer 2014-2019 renforce la place du PPAC, et marque l’importance de son évolution aux besoins de la population.

Qu’est-ce que le PPAC ?

Conduit avec et par les médecins traitants, le PPAC prend le relais du programme personnalisé de soins (PPS) en fin de traitement pour acter l’entrée dans une nouvelle période de la prise en charge, celle de l’après cancer (ou de l’après traitement). Il est destiné à être remis au patient à la fin des traitements actifs, pour lui permettre d’intégrer dans sa vie quotidienne son suivi, adapté à ses besoins et révisable au fil du temps.

Le PPAC contient les éléments minimaux nécessaires à la mise en place du suivi global du patient en réponse à ses besoins, incluant :

  •  La surveillance médicale,
  •  L’accompagnement social et l’accès aux soins de support,
  •  L’identification des relais de proximité nécessaires à la poursuite du suivi.